305.2 Tactiques Hydrocarbures Flashcards Preview

Incollable de la 7 > 305.2 Tactiques Hydrocarbures > Flashcards

Flashcards in 305.2 Tactiques Hydrocarbures Deck (19)
Loading flashcards...
1

Définition d'un dépôt hydrocarbures ?

"Les dépôts hydrocarbures sont des installations de stockage et de transfert d’hydrocarbures qui
comprennent généralement les dispositifs suivants :
 les installations d'arrivée de produits (uniquement par pipeline pour les dépôts hydrocarbures
secteur BSPP) ;
 les réservoirs de stockage et leurs cuvettes de rétention ;
 les pompes et les canalisations ;
 les installations de départ des produits, notamment les points de chargement des wagons ou des
camions citernes ;
 les installations auxiliaires (laboratoires, bâtiments de conditionnement de certains hydrocarbures,
centrales de production de vapeur, air comprimé, installations de lutte contre les incendies) ;
 les installations annexes (bureaux, garages, magasins, ateliers)."

2

Quels sont les principes de la reglementation de dépôt ?

"L’exploitant élabore une stratégie de lutte contre les sinistres avec un objectif d’extinction en moins
de trois heures après le début de l’incendie pour les cas suivants :
 feu de réservoir nécessitant les moyens les plus importants de par son diamètre et la nature du
produit stocké ;
 feu dans une cuvette de rétention, surface des réservoirs déduite, nécessitant les moyens les plus
importants de par sa surface, son emplacement et la nature des produits stockés ;
 feu de récipients mobiles de liquides inflammables ou d’équipements annexes aux stockages"

3

Quels sont mles different régimes reglementaire pour l'exploitant ?

autonomie ou non autonome

4

Définition d'un régime de non autonomie ?

"Régime de non autonomie
L’exploitant ne dispose pas de moyens propres suffisants pour lutter contre le sinistre.
Il fait alors appel aux services de secours public. Concernant l’intervention, la Direction des
Opérations de Secours (DOS) est assurée par le maire ou le préfet, le COS par les services de secours
publics et la Direction des Opérations Internes (DOI) par l’exploitant"

5

De quel moyen dispose l'exploitant du dépôt ?

"Pour mener sa stratégie d’extinction, l’exploitant dispose des moyens suivants :
 des réserves émulseur fixes ou mobiles ;
 des déversoirs qui projettent de la mousse dans les cuvettes de rétention ;
 une boite à mousse pour déverser de la mousse dans chaque bac ;
 une couronne qui délivre de la mousse ou de l’eau sur le pourtour de chaque bac ;
 des lances « queue de paon » fixes ou mobiles destinées à créer des rideaux d’eau qui luttent
contre les effets thermiques ;
 un réseau d’eau ;
 une salle POI qui devient le PCEXploitant ;
 une organisation de gestion de crise décrite dans son POI."

6

Quelle est la triple action de la mousse ?

"La mousse a une triple action :
 constituer une couche imperméable qui isole le combustible (vapeurs inflammables) de
l’oxygène ;
 participer au refroidissement grâce à l’eau qu’elle contient en grande proportion ;
 empêcher l’émission de vapeurs inflammables, qui constituent le combustible."

7

Définition d'emulseur ?

"Emulseur : liquide dilué avec de l’eau pour produire de la solution moussante. Les émulseurs de
compositions différentes ne peuvent pas être mélangés. Cette notion est à prendre en compte
notamment en cas de réapprovisionnement des réserves."

8

Définition de taux d'application ?

"Taux d’Application (TA) : quantité de solution moussante (eau + émulseur) en litre, à appliquer par
mètre carré et par minute.
TA : x l/m²/mn.
C’est la quantité minimum de solution moussante à projeter sur le feu. En effet une partie de la mousse
est détruite par la chaleur. Appliquer ce taux garantit de projeter plus de mousse qu’il n’en sera détruit.
Ce chiffre multiplié par la surface en feu détermine les moyens à mettre en place."

9

Définition de taux de concentration ?

"Taux de Concentration (TC) : quantité d’émulseur contenu dans la solution moussante exprimée en
pourcentage. C’est une donnée du constructeur qui est propre à chaque émulseur.
L’émulseur BSPP s’utilise à :
 3% sur les feux d’hydrocarbures ;
 6 % sur les feux de liquides polaires (miscibles à l’eau).
Les taux de concentration, d’application et la durée d’extinction déterminent la quantité d’émulseur
nécessaire."

10

Définition de taux de foisonnement ?

"Taux de Foisonnement (TF) : rapport entre le volume de mousse et le volume de solution moussante.
Plus le taux de foisonnement est élevé, plus la mousse est volumineuse, moins elle est projetable et
moins elle résiste à la chaleur. C’est le type de lance et l’émulseur qui déterminent le taux de
foisonnement."

11

Quels sont les differents foisonnement ?

"Les mousses sont classées selon 3 foisonnements :
 bas foisonnement (TF < à 20) : LCM ;
 moyen foisonnement (TF de 20 à 200) : Générateur BIRO et lance SF 225 du PRM ;
 haut foisonnement (TF > à 200) : générateur TURBEX du PRM."

12

Définition de la temporisation ?

"Phase de temporisation : la temporisation précède l’attaque. Elle permet de contenir les effets
thermiques et l’incendie pendant le temps nécessaire pour établir les moyens utiles pour l’extinction
par les sapeurs-pompiers. Elle est effectuée avec la moitié des moyens nécessaires à l’attaque. Le
temps nécessaire à l’établissement de lances canons à mousse est estimé comme suit (durée à prendre
en compte à partir du début de l’incendie) :
 90 minutes pour 1 à 2 lances ;
 150 minutes pour 3 à 5 lances ;
 210 minutes pour 6 lances.
Les exploitants autonomes ne passent pas par cette phase et procèdent directement à l’extinction avec
des moyens fixes."

13

Définition d'un boil over ?

"Boil Over :
La présence d’eau dans le fond d’un bac est presque inévitable avec des hydrocarbures insolubles.
Lors d’un feu de bac, la chaleur générée va chauffer cette eau qui va se transformer en vapeur. Cette
vapeur va être expulsée du bac en provoquant une boule de feu (mélange d’hydrocarbure et de vapeur
d’eau)."

14

Définition d'un bleve ?

"BLEVE (Boiling Liquid Expanding Vapor Explosion):
Pour stocker du gaz inflammable en grande quantité il est nécessaire de le liquéfier en le comprimant
dans des réservoirs sphériques. Cette quantité énorme de gaz liquéfié génère des pressions très
importantes. Lorsque l’enveloppe du stockage est altérée et cède (chaleur ou impact extérieur), la
totalité du gaz liquéfié se détend sous la forme d’une boule de vapeurs inflammables. Si l’élément
générateur est un incendie, ces vapeurs s’enflamment."

15

Volume engin pour dépôt autonome ?

"groupe ETARE dont 1 F + CA ou BA.
L’OGC sera l’officier de liaison"

16

Volum engin pour un dépôt non autonome ?

1 groupe ETARE + 1 groupe de commandement (PCTAC) + X FA-CA/BA + 1 groupe hydrocarbure

17

Volume du groupe hydrocarbure ?

"Il est composé de :
ZDI : 1 OGC
Off EMULSEUR LOG: 1 OGC
Off RENS-POI: 1 OGC
ZAL : 2 VL CDG
Coordination ALIMENTATION : OFF PREVENTION
Zone ATTAQUE : 1 OGC
Zone EMULSEUR : 1 OGC."

18

Quels sont les differentes cellules composant la chaine de commandement ?

les différentes cellules sont : commandement,conduite,émulseur logistique et renseignement POI

19

Quel est le role des 1ers intervenants ?

"1ers intervenants
Les premiers intervenants se conforment à la marche générale des opérations. L'ouverture de tous les
accès au dépôt doit être considérée comme prioritaire afin de faciliter l'installation des établissements
de tuyaux et la circulation des véhicules.
L'utilisation des moyens du dépôt n'est pas incompatible avec la tactique d'engagement des secours.
La sécurité des personnels prévaut (effets thermiques).
L'engagement des personnels dans les cuvettes de rétention est à proscrire."